Une vidéo de 1975 où Daniel Cohn-Bendit parle « de rapports sexuels » avec des enfants refait surface

Daniel Cohn Bendit : même sort que Matzneff ?

Une vidéo datant de 1975 où l’on voit travailler Daniel Cohn-Bendit dans une crèche alternative de Francfort a refait surface. Elle a été diffusée sur la chaîne suisse RTS1 où l’homme politique franco-allemand déclarait alors sans complexe « des rapports émotionnels et même sexuels » avec des enfants. C’est donc en plein scandale de l’affaire Matzneff que ressort cette vidéo pour le moins troublante.

https://twitter.com/LPLdirect/status/1214298862514528258

C’est en octobre 1975 que la chaîne suisse RTS1 diffusa un extrait vidéo où l’on voit le sulfureux Daniel Cohn-Bendit travailler dans une crèche alternative avec des enfants. On le voit alors tenir des propos ambigus sur sa relation avec ces derniers :

« en ayant des expériences avec les gosses, en jouant avec eux, en ayant des rapports émotionnels et même sexuels, dans le sens émotif, caresses, etc. que j’ai appris beaucoup sur ma propre personne ».

C’est donc un Daniel Cohn-Bendit très joueur, voire très tactile, que l’on voit ainsi apparaître en tant qu’éducateur au jardin d’enfants autogéré de Francfort. La même année, Daniel Cohn-Bendit publia son livre « Le grand Bazar », à l’origine d’une polémique sur ses écrits racontant ses expériences dans cette même crèche :

« Il m’était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : « Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi m’avez-vous choisi, moi, et pas d’autres gosses ? » Mais s’ils insistaient, je les caressais quand même. […] J’avais besoin d’être inconditionnellement accepté par eux. Je voulais que les gosses aient envie de moi, et je faisais tout pour qu’ils dépendent de moi ».

Daniel Cohn-Bendit est un homme politique franco-allemand, ancien député européen écologiste, qui a dû à plusieurs reprises refaire face à son intriguant passé. Le 23 avril 1982, dans l’émission télévisée Apostrophes, « Dany le Rouge » avait alors déclaré : « Vous savez que la sexualité d’un gosse, c’est absolument fantastique. […] Quand une petite fille, de 5 ans, commence à vous déshabiller c’est fantastique ! C’est fantastique parce que c’est un jeu absolument érotico-maniaque ! ». Des propos pour lesquels Daniel Cohn-Bendit a toujours tenu à se justifier, notamment en 2001 où le texte de 1975 est diffusé dans certains journaux. Il dénonce une « chasse à l’homme » avec selon lui des propos à remettre dans « le contexte des années 70 », soutenu par des amis « ex-soixante-huitards » comme Romain Goupil, qui déclarait alors dans les colonnes de Libération : « j’ai envie de dire : oui, je suis pédophile ! », jugeant alors un « procès stalinien » envers son camarade. Daniel Cohn-Bendit conclut alors que le chapitre de son ouvrage était destiné à « choquer le bourgeois des années 1970 ».

Néanmoins, ces justifications n’ont jamais empêché certains politiques de remuer ce triste passé sous le nez de la star de mai 68, qui n’a pourtant jamais été poursuivie en justice pour ses propos. Ce fut notamment le cas de Marine Le Pen en 2004, François Bayrou – à deux reprises – et Oskar Freysinger en 2009, ou encore Jean-Marie Le Pen face au Parlement européen en 2011. Reste à savoir si, comme pour Matzneff, les médias vont se décider à exposer le passé sombre de l’omniprésent (et omnipotent) Daniel Cohn Bendit sur la place publique…

Le Média pour Tous

via Une vidéo de 1975 où Daniel Cohn-Bendit parle « de rapports sexuels » avec des enfants refait surface

Laisser un commentaire