95 000 morts, vraiment ?

Cette vidéo est réalisée en collaboration avec le journal Nexus. Vous pouvez la retrouver dès le 26/05/2022 sur leur site.
Ce 19 mai 2022 à 17h, l’INSEE a publié une étude sur l’impact de l’épidémie de Covid-19 sur la mortalité de mars 2020 à décembre 2021. Pour mémoire, nous avions déjà répondu point par point au bilan démographique alarmiste publié le 19 janvier 2021. Plus d’un an après, l’INSEE persiste dans sa vision catastrophiste en choisissant les éléments de comparaisons qui surestiment le plus la mortalité. Pire, l’institut fait la promotion de communications gouvernementales qui n’ont rien à voir avec des analyses neutres. Il s’agit malheureusement une fois de plus d’une communication politique et pas d’une étude visant à mesurer objectivement ce que nous vivons depuis 2 ans.
L’INSEE annonce “De mars 2020 à décembre 2021, les décès observés ont dépassé de 95 000 ceux attendus”. On note que la vérité progresse pas à pas. Pour mémoire, le 16 avril 2021, les médias faisaient leurs gros titres sur le 100 000e mort du Covid français, nous avions répondu à ces estimations en vidéo. La mode était d’annoncer 100 000 morts en un an, alors que l’Insee en annonce aujourd’hui 95 000 en presque 2 ans. C’est gênant, cela semble déjà un rythme deux fois plus petit. Il faut toutefois éclaircir encore deux points :
*Pourquoi commencer l’année en mars en 2020 et quel impact a ce choix sur les résultats ? Que sont ces fameux “décès attendus” qui auraient été dépassés de 95 000 en 2 ans ?

Laisser un commentaire